Requiem pour les Kurdes.

Aujourd’hui, le silence des leaders occidentaux sur les attaques d’Afrin est pesant et intolérable.

Les russes ont ouvert l’espace aérien aux Turcs, permettant le bombardement du centre ville d’Afrin et d’un hôpital. Sur le terrain, l’armée turque attaque avec des milices islamiques.

Erdogan mène une agression territoriale contraire aux lois internationales, sans réaction aucune des autres pseudos leaders des pays également membres de l’OTAN.

Ainsi il continue son offensive sur nos fidèles et courageux alliés Kurdes qui ont perdu plus de 17000 jeunes dans la reconquête de Raqqa contre l’Etat islamique.

Les Kurdes sont proches des valeurs de la France: une parité hommes femmes exemplaire dans l’administration des cantons, un fonctionnement laique et un désir de respect et de représentation de tous les peuples.

Pourtant, dans l’indifférence la plus totale, les responsables occidentaux laissent une population bombardée, contrainte à fuir, bloquée sans ressources. Ils cèdent à la peur de la menace agitée par Edorgan d’une vague d’arrivée massive de migrants. Ceci démontre une Europe faible, une France faible. Et alors reviennent en mémoire des heures sombres de l’histoire de l’humanité: hier un Führer contre les juifs, aujourd’hui un Recep contre les kurdes.

Personne, pas mème le Président français pour lui rappeler que l’OTAN a une mission de sécurité et non d’extermination de civils ?

La France par son Président doit faire pression au sein de l’OTAN pour trouver une solution. Si non, elle doit agir en grande Nation souveraine et intervenir légitimement puisqu’il s’agit de stopper des milices islamiques.

Adeline Guibert

Partagez cette page sur vos réseaux...
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
0Share on LinkedIn
Linkedin
Share on Tumblr
Tumblr
0