NON au Pacte mondial pour les migrations !

Bien qu’il y ait une urgence à revoir notre politique migratoire, cela ne doit pas se faire par des procédés utopistes et révisant à la baisse notre souveraineté.

 

Le Pacte mondial pour les migrations, proposé à la signature des États Membres les 10 et 11 décembre prochains à Marrakech, ne doit pas être ratifié par la France. Le président Macron qui a prévu de le signer doit faire machine arrière et engager une consultation nationale sur la politique d’immigration que doit avoir notre pays.

La signature de ce document, qui comporte, il faut le dire, plusieurs pistes d’objectifs de coopération internationale intéressantes, mais qui considère que la migration est « source de prospérité, d’innovation et de développement durable dans un monde globalisé » dangereuse pour la cohésion nationale et la collectivité. Ce document qui prône « l’égalité entre tous les hommes » pour définir les droits des migrants, bien au-delà de notre législation actuelle en matière d’immigration légale et illégale, est une attaque contre notre souveraineté.

Il ne faut pas non plus perdre d’esprit que si toutes les dispositions relatives aux politiques migratoires, qu’elles soient contraignantes ou non, auront des effets durables sur la politique Française en matière d’immigration. Elles auront un effet déstabilisant sur les pays “de départ” et pourront engendrer d’énormes tensions internationales.

Il y a urgence à revoir notre politique migratoire, par une réflexion majeure sur les accords de Schengen et de Dublin et le renforcement des moyens pour une véritable politique d’intégration. France Bonapartiste a fait plusieurs propositions en ce sens.

Les effets négatifs de ce Pacte sont tels que France Bonapartiste appelle à une prise de conscience urgente du président de la République !

Le Bureau National Bonapartiste

Partagez cette page sur vos réseaux...
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on Tumblr
Tumblr
0