L’extension des primo-intervenants

Le droit au port d’armes doit être étendu aux policiers municipaux, leur permettant de répondre efficacement aux formes les plus dangereuses de délinquances.

Parce que face à l’insécurité en général et au terrorisme en particulier France Bonapartiste se positionne pour l’extension des primo-intervenants.

Parce que les policiers municipaux sont des membres des forces de l’ordre à part entière.

Parce qu’ils sont pris pour cible, sans distinction, aujourd’hui par une certaine jeunesse en perte de valeurs ou par la criminalité.

France Bonapartiste se positionne pour l’armement généralisé des policiers municipaux sauf demande contraire du maire.

Grégory BAUDOUIN
Délégué national à la Sécurité et à la Défense

Lire à ce sujet notre dossier intitulé “Face au terrorisme, pour une extension des primo-intervenants”

 

Partagez cette page sur vos réseaux...
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on Tumblr
Tumblr
0