La Nouvelle-Calédonie, partie intégrante de France sur Mer.

Aujourd’hui, une majorité de néo-callédoniens a décidé que le drapeau français devait continuer à flotter dans le ciel de la Nouvelle-Calédonie. On ne peut que s’en réjouir.

Il y aura encore deux référendums dans les années à venir concernant l’avenir de la Grande Île. C’est donc dès aujourd’hui que l’ensemble des politiques français doivent se tourner vers le projet “France sur mer”. Une vision à long terme pour TOUS les Français d’outre-mer et de Métropole.

Ces territoires représentent une surface équivalente à quatre fois la mer Méditerranée, et vingt fois le territoire hexagonal, doivent nous permettre de demeurer une importante puissance économique, scientifique, culturelle, militaire et linguistique et de participer à l’ensemble des forums régionaux dans l’océan Indien, dans les Caraïbes ou dans le Pacifique. La Nouvelle-Calédonie y a une place de choix.

Les territoires ultra-marins, dans leur totalité, sont un atout pour l’ensemble de la nation. Ne les oublions pas.

Conseil National Bonapartiste