Un abject 18ème acte des “gilets jaunes” ce samedi à Paris

Scènes de violences, de pillages inadmissibles aujourd’hui à Paris qui contrastent effectivement avec un président de la République passant son samedi au ski. Mais pourquoi Emmanuel Macron aurait-il dû être à Paris ce samedi plutôt qu’un autre ? Sa présence à l’Elysée n’aurait pas changé grand chose au déroulé de cette triste journée. Prenant connaissance de la situation, Il a d’ailleurs décidé d’écourter son week-end dans les Pyrénées.

On peut reprocher beaucoup de chose au président Macron, dans sa posture et dans sa politique nationale ou internationale, mais il ne faut pas tomber dans la caricature d’opposition en faisant un parallèle stupide entre “samedi au ski et samedi de violence”. Attitude “dilettante” du Président, opposition caricaturale, mais que dire si ce n’est de la stupeur, de la colère de voir, de lire, que certains condamnent Emmanuel Macron sans un mot de dénonciation des actes inadmissibles, des saccages, des tentatives de meurtres, commis aujourd’hui à Paris. L’opposition fait-elle perdre la raison ? Comment peut-on rester indifférent au regain de violence ? Comment peut-on laisser encore certains meneurs, comme Drouet, mettre de l’huile sur le feu ?

Il est temps que finissent les polémiques, il est temps que la raison reprenne les rênes d’un côté comme de l’autre. Il est temps de trouver une solution politique d’un côté et un retour à l’ordre de l’autre. Il est temps de mettre un terme à toutes les violences en prenant les mesures qui s’imposent contre les casseurs.

Partagez cette page sur vos réseaux...
Share on Facebook
Facebook
19Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on Tumblr
Tumblr
0