Hommage à Georges Guynemer

Le 11 septembre dernier, plusieurs membres de France Bonapartiste se sont retrouvés 89 rue de la Tour à Paris afin de rendre hommage à Georges Guynemer. C’est dans le XVIème arrondissement que l’As de la Grande Guerre a vu le jour, le 24 décembre 1894.

Mais pourquoi France Bonapartiste a commémoré le centenaire de la mort au combat de Guynemer ? La raison est simple. Au-delà du héros, le capitaine Guynemer, fidèle à la tradition familiale, est un admirateur de l’Empire et même plus, il est bonapartiste. Étudiant au collège Stanislas, il y côtoie des militants bonapartistes et milite lui-même. En 1913, il est délégué des Jeunesses Bonapartistes de l’Oise. La guerre et la mort mettront fin à son engagement politique.

Voilà pourquoi le président de France Bonapartiste tenait à ce que le mouvement rende cet hommage, tout comme en 2016 il en avait fait de même pour le centenaire de la mort du colonel Driant à Verdun. Une dizaine de militant a donc accompagné David Saforcada et Christopher Destailleurs (délégué adjoint Ile-de France) devant l’immeuble où Georges Guynemer a vu le jour. Après un petit discours, une minute de silence a suivi le dépôt de gerbe.

Cet hommage s’est terminé par un « pot bonapartiste » dans un café parisien qui n’avait sûrement jamais entendu raisonner le « vive l’Empereur » dans ses murs.

Partagez cette page sur vos réseaux...
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
0Share on LinkedIn
Linkedin
Share on Tumblr
Tumblr
0