Il y a 80 ans, le décès du prince Murat.

Le 15 mai 1938, Brumaire, organe bonapartiste, annonçait la terrible nouvelle « S.A le prince Murat est décédé le 11 mai » !

Ses obsèques sont célébrées le 16 mai en présence d’une foule nombreuse de bonapartiste, sous la direction du général Koechlin-Schwartz, parmi laquelle les membres des Abeilles Bonapartistes, de l’Appel au Peuple, du Groupe Napoléon, des Jeunesses Bonapartistes mais aussi des représentants des anciens combattants et autres partis politiques. Le duc d’Albuféra représentait S.A.I le prince Napoléon tandis que la princesse de la Moskowa représentait S.A.I la princesse Napoléon.

Joachim Napoléon Michel Murat 6ème prince Murat est né à Paris le 6 août 1885. Bon sang ne pouvant mentir, fidèle à son illustre aïeul, le prince entre à l’école militaire de Saint-Cyr en 1904. Il participera, avec valeur et courage, à la Première Guerre Mondiale*, ce qui lui vaudra d’être décoré de la Légion d’Honneur et de la Croix de Guerre avec 3 citations. Après la guerre, le prince Murat quitte le service et décide de s’engager en politique sous les couleurs de l’Appel au Peuple. Il sera élu député du Lot son « pays » d’origine, dans la Chambre bleu-horizon, en 1919. Candidat, le prince aura comme adversaire un certain Malvy, aïeul de l’ancien président de la région Midi-Pyrénées, avec les échanges furent parfois musclés, on parle même d’échanges de coups de cannes dans les rues de Cahors. Au cours de cette législature, il est membre de la commission d’Alsace-Lorraine, de la commission de l’Algérie, des colonies et des protectorats, de la commission de la marine marchande et de celle des douanes et des conventions nationales.

Battu en 1924, le prince n’arrête pas le combat pour la cause et s’engage avec ferveur dans le mouvement de l’Appel au Peuple, parti bonapartiste de l’entre-deux-guerres. A la mort de son père, il prendra la direction du mouvement et sera le représentant du prince Napoléon sur le territoire national. Il sera de tous les combats, de toutes les actions, de tous les évènements auxquels les militants bonapartistes seront associés, jusqu’à son décès qui le surpris dans sa cinquante deuxième année.

Le prince sera marié avec Louise Plantié, petite-fille de Jean-Baptiste Plantié (sénateur, député des Basses-Pyrénées et maire de Bayonne). Ils auront deux enfants, Joachim et Caroline. Le prince Joachim deviendra le 7ème prince Murat. Il tombera au combat, le 20 juillet 1944. Il est le père de l’actuel prince Murat et grand-père du prince Joachim Murat prince de Pontecorvo, tous deux très proches de France Bonapartiste.

Les bonapartistes du XXIème siècle ne pouvaient pas oublier le prince Murat, héros de la Grande Guerre et fidèle à la cause impériale. 80 ans après son décès, alors que ses descendants ont repris le flambeau, France Bonapartiste honore la mémoire du 6ème prince Murat. Nous inclinons devant lui les aigles qu’il a souvent embrassé. Son souvenir, son exemple, sa foi, nous servent de motivation, d’aiguillons.

Vive Murat, vive l’Empereur !

*Le prince Murat avait 5 frères, Alexandre, Charles, Paul, Louis et Gérôme. Tous participèrent avec mérite à la Première Guerre Mondiale. Le prince Louis Murat tombera au feu le 21 août 1916 à Lihons dans les rangs du 5ème régiment de cuirassiers.

Le prince Louis Murat

 

Partagez cette page sur vos réseaux...
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
0Share on LinkedIn
Linkedin
Share on Tumblr
Tumblr
0