Hommage à Napoléon III le 09 janvier 2018 en l’Eglise Saint-Augustin à Paris

Une date, un lieu, et une émotion sincère, le tout attaché à un homme exceptionnel et dont l’histoire tend à faire oublier son legs immense.

  • Une date tout d’abord : Le 09 janvier 1873, Louis-Napoléon Bonaparte, premier président de la République Française en 1848, devenu quatre ans plus tard Napoléon III en rétablissant le suffrage universel bafoué quelques années auparavant par une assemblée Orléaniste, s’éteint à l’âge de 64 ans.
  • Un lieu : L’Eglise Saint-Augustin à Paris : Construite entre 1860 et 1871, ce lieu Saint a été désiré par l’Empereur, souhaitant y reposer après sa mort, aux côtés des princes de la famille impériale.
  • Une émotion : Comme tous les ans, nous avons rendu hommage à l’Empereur des Français, afin de glorifier sa mémoire, et d’une certaine façon de lui rendre grâce pour la dévotion dont il a su faire preuve à l’égard du peuple Français, et tout particulièrement envers les plus démunis. Les acquis sociaux que nous défendons aujourd’hui, ont émergés sous son règne. La France s’est vu grandir, et les Français se sont vus proposés des conditions de vie dignes quel que soit leur rang social.

Cette année en 2018, j’ai eu le privilège, et l’honneur de porter l’étendard Français, aux couleurs tricolores, surmonté d’un magnifique Aigle Impérial où l’on pouvait observer sur fond de couleur vert Empire le sigle « N.I.I.I. » pour Napoléon III.

Le Père Branchu, a rappelé tout au long de la messe, que l’Empereur reste indissociable de ces lieux et n’a pas hésité à lui rendre hommage à maintes reprises. Paris a été transformé sous sa volonté, les Parisiens ont enfin pu avoir accès à l’eau potable, mais également aux espaces verts, et leur condition de vie a été amélioré. L’Eglise Saint-Augustin – comme rappelé ci-avant – est sortie de terre grâce à la volonté de l’Empereur, où il souhaitait reposer avec les membres de sa famille.

La conclusion de cette somptueuse messe célébrée en son honneur, a permis d’entendre résonner dans la pierre de l’édifice, les chants dirigés par Peter Hicks au son de « Partant pour la Syrie » de la reine Hortense.

S.A.R le prince Joachim Murat ainsi que le prince Pierre Murat nous ont fait l’honneur de leur présence. Ensemble, nous étions nombreux en cette soirée du 09 janvier 2018, démontrant avec ferveur et reconnaissance, tout l’amour que Louis-Napoléon Bonaparte a su apporter à la France et au peuple Français pendant 22 années, demeurant de ce fait, indissociable de la Nation Française.

Vive l’Empereur !

Christopher Destailleurs
Délégué Régional Adjoint en Ile de France

 

Photo d’Edouard Kaprielian
Photo d’Edouard Kaprielian
Photo de David Chanteranne

Publié par David Chanteranne sur jeudi 11 Janvier 2018

Vidéo de David Chanteranne

 

Partagez cette page sur vos réseaux...
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
0Share on LinkedIn
Linkedin
Share on Tumblr
Tumblr
0