Gilets Jaunes, des sentiments contradictoires.

Sentiments contradictoires après le 17 novembre.

Les points “positifs”, tout d’abord la capacité de mobilisation (attendons les chiffres exacts) avec dans la majorité des cas des points filtrants et non bloquants, ensuite le thème du ras le bol dépassant le seul sujet fiscal, enfin une manifestation populaire non dirigée (du moins en surface).

Les points négatifs, tout d’abord une certaine violence au rendez-vous, soit envers ceux qui ne participaient pas, soit les casseurs habituels de fin de manifestations. Ensuite le triste décès d’une manifestante et les trop nombreux blessés. Ensuite aussi un mauvais ressentiment social pouvant mettre à mal la justesse des revendications. Enfin les récupérations minables (Et morbides) de certains politiques.

À voir sur la durée ce que donnera ce mouvement mais il arrivera un moment où sans responsabilisation et unité d’ensemble, il risque de faire flop notamment si ses actions restent tournées vers l’ensemble de la population et non vers un blocage réel des rouages étatiques et pour certains économiques.

David Saforcada

Partagez cette page sur vos réseaux...
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on Tumblr
Tumblr
0