France Bonapartiste avait alerté récemment sur les menaces de rachat de STX France par des sociétés étrangères.

Fincantieri est annoncé comme le nouvel actionnaire à 66% de STX. Ceci ne serait pas acceptable ! Une association avec le groupe naval militaire DCNS, qui assurerait une présence française au capital de 49% est impérative (actuellement, l’Etat français possède 34%).

Les liens de Fincantieri avec le chantier naval China State Shipbuilding Corporation font craindre un transfert de technologies qui ne doit pas être accepté par l’Etat.

Des garanties doivent être apportées pour le maintien des emplois en France et l’assurance de ne pas avoir recours à plus de travailleurs détachés.

Bureau d’étude et infrastructures des Chantiers navals de Saint Nazaire doivent être conservés en France.

Le gouvernement français ne peut continuer à observer passivement des transferts d’actifs stratégiques à des mains étrangères.

STX France économiquement garantie une activité pendant 10 ans pour les 2600 salariés et les quelques 5000 sous traitants et est un atout stratégique majeur militairement.

Conseil National Bonapartiste